Logo-Eleve-toi

L'hebdo pour t'élever avec les enfants !

Bonjour subscriber,

Voici ma troisième lettre hebdomadaire pour ceux qui ont envie de s'élever avec les enfants ! Bonne lecture !

Sommaire

Je m'élève avec les enfants

1. Comprendre les besoins des enfants : recevoir des informations claires et authentiques
2. Améliorer sa posture : j'ai une parole impeccable
3. Se ressourcer : je dors
4. Évoluer, guérir ses blessures : j'ôte mon masque de rigide


Je m'élève avec bébé : cododo

J'élève mon instit !

Un outil : le site de Lulumineuse

J'élève mon alimentation : les boissons

Bonus de la Lettre #2


Témoignage sur le jeu et le rire de Julie :
On a inventé un jeu dans lequel j'en porte un sur mon dos et je fais semblant de ne pas savoir qu'il est là et je le cherche dans toute la maison ... Ça les fait beaucoup rire !
Je fais des variantes, comme dire que j'ai besoin de me gratter le dos et me gratter contre le mur (et donc en fait ça gratte le dos de l'enfant).
Un autre petit jeu : je m’accroupis pour qu'il monte sur mon dos puis je me relève hyper vite et je fais semblant de m'étonner qu'il n'a pas réussi à avoir le temps de monter avec "tout le temps que je lui ai laissé" !!
On invente des petites scènes en jouant des personnages imaginaires, avec des voix, des accents, ... parfois c'est le vieux paysans franc-comtois, la dernière fois c'était la directrice d'école revêche ... Et c'est très drôle, je ris autant qu'eux !

Résumé du livre "Développer le lien parents-enfants par le jeu"
C'est ici ! Ça ne remplace pas sa lecture, c'est pour donner envie !
DSC_2944

Je m'élève avec les enfants

1. Comprendre les besoins des enfants : recevoir des informations claires et authentiques


Les enfants ont besoin que nous leur transmettions nos savoirs, nos connaissances, nos sagesses.
Ils n'ont pas besoin de notre autorité mais de notre expérience.

Mon enfant a un comportement que j'estime inapproprié : chut ! je ne lance pas ma réaction habituelle ! Je me pose cette question : ne lui manque-t-il pas une information ?
L'enfant n'a pas besoin d'entendre qu'il va tomber mais il a besoin d'entendre que le sol est glissant.

Ils ont besoin que nous nous exprimions de manière authentique. Ils ressentent, au delà des mots, quand nous ne sommes pas authentiques mais haut-en-tocs ! Les enfants ont encore toute cette disposition à ressentir si ce qui est dit est en accord avec nos pensées ou non. Et nous sommes leurs modèles alors si j'ai envie que mon enfant parle de manière authentique, je m'exprime de manière authentique.
Quand mes paroles sont accord avec mes pensées, mon enfant le ressent et cela augmente la confiance entre nous.

Les enfants ont besoin d’informations concises : les grandes phrases tirées de notre mental, souvent saupoudrées de jugement ou de moral, ne sont pas entendues. Il en ressort juste une espèce de soupe verbale imbuvable pour l'enfant.
Contentons nous de décrire ce que nous voyons et savons.
Dans le célèbre livre de Faber et Mazlich, il y a un chapitre pour apprendre à donner des informations avec un mot et c'est souvent utile et suffisant : chaussures ! manteau ! Parfois, c'est un simple geste qui suffit (de la langue des signes par exemple).
Attention, si notre enfant commence aussi à s'exprimer avec un mot c’est que nous en abusons !



2. Améliorer sa posture : j'ai une parole impeccable


Vous reconnaissez peut-être dans ce titre le 1er accord toltèque (du livre de Don Miguel Ruiz). J'ai écrit cet article quand je l'ai découvert (merci Cécile !).

Je mets une veilleuse au dessus de ma tête : ma parole est-elle juste, utile et bonne ?
J'apprends à moins parler pour mieux parler.

Avoir une parole impeccable : utiliser sa parole de manière positive envers les autres et soi-même, ne pas médire, ne pas s'insulter soi-même, dire ce que l'on pense en toute intégrité...

Au début c'est difficile et nous manquons de spontanéité, c'est comme apprendre une autre langue. et puis cela devient naturel et ne demande que des piqûres de rappel !

Je travaille aussi ma posture physique : je me mets à hauteur de l'enfant. Ça aide vraiment à ne pas "s'enflammer", à ne pas lui faire peur, à s'exprimer avec son cœur.

Voici quelques exemples de paroles adressées à nos enfants qui ne sont pas impeccables :

Au lieu de…
Préférer…
Ce n’est pas possible Je n’accepte pas
Je dois
J’ai envie, j’ai besoin
Tu dois
Tu (suivi directement du verbe d’action)
Tu es (étiquettes)
J’observe que tu as fait…
Tu vas (tomber, te faire mal, te tromper…)
Donner une information (le sol est glissant, l’équilibre est précaire…)
S’il te plait
Si c’est un ordre, il n’y a pas de s’il te plait (=si cela te plait)
Je suis désolé(e)…
Êtes-vous vraiment désolé(e) ou s’agit-il d’assumer ses choix ?
Toujours, jamais, personne, tout le monde, rien, tout, nulle part, partout…
Exprimer justement la quantité ou fréquence : souvent, il arrive, parfois, un peu, rarement…
Il faut
Je te demande de…
Je souhaite, j’ai envie, je peux…
Il est nécessaire que… Il est préférable de…
Tu devrais, il faudrait
Je te suggère de, je pourrais…
On
Je, tu, nous
Je n’ai pas le choix
J’ai fait le choix de…
Je n’ai pas le temps
Je n’ai pas pris le temps, j’ai d’autres priorités.
C’est pas mal (ou toute autre tournure avec du négatif)
C’est bien (ou toute autre tournure avec du positif)
Ca t’embête si... ?
Est-ce que cela te convient si … ?


3. Se ressourcer : je dors


Quand je sens que je ne réponds plus mais que je réagis, je regarde en moi ce dont j'ai besoin. Avec de jeunes enfants, ma réponse est souvent : dormir ! La deuxième est : exprimer ma colère, j'en parlerai dans une prochaine lettre.

Comment dormir plus et mieux ?

Si mes enfants sont jeunes, je m’aménage une sieste.
Je ne suis pas une adepte des écrans pour les enfants mais je choisis que mon ainé regarde des dessins animés, et il y en a des "intelligents" comme Dany le tigre ou Mouk, pour que je puisse faire une sieste de 15 minutes quand je couche mon bambin après le déjeuner.

Pour le soir, une astuce est de mettre son réveil à 22h par exemple pour aller se coucher (à vivre comme une invitation et non une obligation) !

Pour le matin, par contre, pas de réveil, nous avons tous la faculté d'apprendre à nous réveiller à l'heure souhaitée.

Pour dormir mieux, il y a la méditation avant de dormir ou la lecture d'un livre "d'une énergie élevée".
Il y a les conseils de base du feng shui : pas de miroir, pas la tête dans le passage d'une fenêtre et d'une porte, pas la tête de lit sur le même pan de mur que la porte d'entrée, pas de déco "agressive", peu ou pas de couleurs vives.
Et de bon sens : pas d'appareils électriques et même pas d'électricité si possible.

Lulumineuse a rédigé un e-book sur le sommeil et les rêves, il est gratuit en ce moment.
J'aime bien son conseil pour le réveil : commencer par ressentir de la gratitude pour cette nouvelle journée qui commence.



4. Évoluer, guérir ses blessures : ma rigidité


Pour être pleinement présent.e avec les enfants, j'ai besoin de progresser dans ma pleine présence à moi-même.

As-tu déjà regardé en face ton masque de rigide ?

Les 5 blessures : rejet, abandon, humiliation, trahison et injustice ont été simplifiées dans le livre de Lise Bourbeau.
Pour aller plus, il faut revenir à sa source : Barbara Ann Brennan et à la source de sa source : W. Reich.
Ces enseignements m'ont été transmis par JV Balga.

Le masque de rigide nous l'avons tous, plus ou moins fortement. C'est la tarte à la crème qui enrobe les 4 autres dit mon enseignant !

J'ai perçu pour la première fois le mien quand mon compagnon de l'époque m'a dit : "Qui es-tu toi pour savoir s'il a raison ou non ?!" alors que je pestais une fois de plus devant mon téléviseur à l'écoute de Claude Allègre.

Alors je te le demande aujourd'hui : qui es-tu, que sais-tu, quel est ton niveau de conscience et de connaissance pour savoir ce qui est bien ou mal, ce qui est vrai ou faux, ce qui est possible ou impossible ?
Comment peux tu juger si quelque chose existe ou n'existe pas ?

Ceci est une invitation à dézoomer, à ôter son masque pour regarder en face l'étendu de son ignorance et le pouvoir de son humilité.

Si beaucoup de choses pour toi n'existent pas, ne sont pas possibles et que tu es prêt.e à évoluer, que tu as envie de laisser de la place à la magie, alors lis ces livres d'Enrique Barrios : "Ami, l'enfant des étoiles".



Je m'élève avec bébé : le cododo

Quand bébé nait, il n'a pas besoin de couffin, je me répète ! Et encore moins du berceau en plastique de la maternité.
Il a besoin du contact de la peau de sa mère ou de son père.
Même si le personnel de la maternité n'est pas ravi, c'est pas eux qui décident si tu le poses dans un bac ou contre toi.

Et même passés, ses premiers jours ou semaines en peau à peau (voir lettre #2), bébé a besoin de dormir près de ses (ou d'un de ses) parents.

Pour cela, un petit lit en cododo collé à notre lit est très pratique. En plus, inutile de se lever la nuit quand il se réveille.
Quand bébé dort à coté de nous, il n'a pas besoin de pleurer pour être entendu. Et quand il ne tête plus la nuit, juste une main rassurante peut suffire pour qu'il se rendorme.

Dormir seul dans sa chambre ou rejoindre un frère ou une sœur arrivera au bon moment et ça ne sera pas au même âge pour chaque enfant.

A ton avis, depuis quand les parents ne dorment plus avec leurs enfants dans l'histoire de l'humanité ? Y a-t-il des pays où il est encore naturel de le faire ?



J'élève mon instit !

Lecture : Connais-tu le site de Bernard Collot et ses livres ?



Un outil : le site de Lulumineuse

En ce début de période de transition, celle qui m'éclaire, qui m'aide à restée centrée et focalisée sur l'essentiel : choisir l'amour, le rayonner, lâcher la peur est Lulumineuse.

Sur son site, il y a de nombreuses ressources : articles, vidéos, ateliers, livres.
Je suis abonnée option 3 et j'en suis très heureuse !



J'élève mon alimentation* : les boissons


Des idées :
- eau citronnée
- jus de fruits et/ou légumes frais
- smoothies à base de bananes
- eau de coco avec jus d'orange et aloé vera
- tisane froide d'hibiscus, ou d'herbes de provence
- jus frais de gingembre ou de curcuma
- jus d'orange pressée avec ail, gingembre et curcuma
- tisanes chaudes de mélisse, trèfle rouge, pissenlit, ortie, cynorhodon, réglisse, menthe, chaga...

*toutes les vertus de ses boissons sur le site ou dans les livres d'Anthony William : medicalmedium.com

parler-pour-que-les-enfants-ecoutent-ecouter-pour-que-les-enfants-parlent

Mes derniers articles sur mon blog


Je faisais quoi depuis juillet 2011?

Partage des conseils en alimentation d'Anthony William
Si tu as envie, écris-moi ! Fais moi part de tes questions, je tenterai d'y répondre dans la prochaine lettre !

Et si tu penses que cela pourrait aider d'autres personnes, fais suivre ! ;)

Emilie
Emilie Roudier
06 77 75 93 13
contact@emilieroudier.fr
Désinscription | Gérer son inscription
facebook instagram

Retrouve sur ma page Facebook Libebulle mes posts

#jeprofitedelapausepour

21
19
20
MailPoet