Logo-Eleve-toi

L'hebdo pour t'élever avec les enfants !

Bonjour à toi !,
Depuis le début de ces lettres, mon chéri me dit que c'est trop long !
Il est vrai que j'y mets beaucoup de réflexions, d'infos et de liens.
Il est vrai aussi que je prends beaucoup de temps pour l'écrire.
C'est mon envie que chacun y trouve quelque chose.

Je profite de ce mercredi où j'ai peu de temps pour travailler pour faire un peu plus court (j'ai ajouté "un peu" en relisant, pas sûr que j'ai réussi !).

Si tu as envie de lire tout ce que j'écris, tu peux t'abonner à mon blog. Les articles sont fréquents et assez courts, les sujets assez divers, tout en restant dans les domaines enfance, éducation, parentalité, bien-être, évolution.

Je m'élève avec les enfants

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'obéissance et de désobéissance.


Enfant, j'ai fait l'expérience que si je donnais un avis différent de celui des adultes, je me voyais répondre : "Tu ne me réponds pas !", "Tu as vraiment un caractère de cochon !", "Tu ne veux en faire qu'à ta tête !".

Alors j'ai appris à me taire et à obéir. Par peur. Par besoin d'être aimée.
Silence à l'extérieur, mais à l'intérieur la tempête ! Que de colère, j'ai emmagasinée pour obéir !

A présent, j'ai des enfants. Je ne souhaite pas leur apprendre à obéir. Non.

Si vous faites le même choix que moi, peut-être entendez-vous : "Tu n'as pas été assez ferme avec lui au départ, c'est pour ça qu'il n'obéit pas !"

Ce que je souhaite pour mes enfants, c'est de favoriser, au minimum de ne pas brimer, leur envie spontanée et naturelle de coopérer.

Car oui naturellement chacun coopère.
C'est la peur qui fait obéir, et le conditionnement.

Si mon enfant n'est pas d'accord, il s'exprime ! Pas de souci, c'est son droit. Je l'écoute, j'accueille, j'approuve ce qu'il vit. Ensuite, cela ne signifie pas que je vais dans son sens. Non, rien à voir avec du laxisme.
Je nourris une relation de confiance, il peut tout dire. Puis selon les cas, nous avisons. Peut-être qu'une réunion de famille sera bienvenue. Peut-être que j'ai besoin d'échanger avec mon compagnon. Peut-être que je reste sur ma position. Peut-être que je prends un temps pour avoir du recul.
Un piège serait de confondre "il a droit de donner son avis" et "je lui accorde tout ce qu'il demande".
Il est possible d'accueillir sans tomber dans un laisser aller qui insécuriserait l'enfant.



Aujourd'hui, désobéir m'apparait très important.

Serait-ce possible que la grande majorité des gens obéissent à des lois contraires aux droits de l'Homme dictées par un État corrompu, s'ils n'avaient pas appris à obéir, par peur, à leurs parents et/ou leurs instits ?

Si je n'avais pas démissionné en 2012 (ma lettre ici), je l'aurais très vraisemblablement fait ce lundi 11 mai.
Quand j'ai démissionné, je l'ai fait parce que je sentais bien que mes prises de conscience, mes nouvelles connaissances et compétences ne me permettaient plus d'"obéir" aux injonctions ministérielles. J'avais acquis un premier bout de liberté intérieure pendant mon année de disponibilité, je ne pouvais plus faire marche arrière.

Aujourd'hui, j'admire les instits et profs qui sont "au courant" du dessous des cartes (cf. JJ Crévecoeur et S Trotta entre autres) et vont aller à l'école pour soutenir les enfants et vont réussir à contourner intelligemment le diktat pour le bien-être des enfants.

Pour désobéir et dire non calmement, sereinement, en paix, il est essentiel d'avoir reconquis sa liberté et sa souveraineté intérieures. Faute de ne les avoir conservées.

Alors, aujourd'hui, toi qui est parent ou professionnel.le, que veux-tu pour tes enfants ou ceux dont tu t'occupes?

Souhaites-tu qu'ils t'obéissent et par la même apprennent à obéir et donnent leurs pouvoirs aux autres ? Pour qu'ils se comportent bien, pour simplifier ta vie.


Souhaites-tu qu'ils nourrissent leur liberté et leur souveraineté intérieures ? Souhaites-tu permettre leur expression ? Quitte à passer par des moments déstabilisants, des remises en question. Quitte à devoir sans cesse ajuster ton curseur.

Et toi , où en es-tu avec ta propre liberté ? ta capacité à obéir ? A remettre en cause les ordres ?
Comment peux-tu progresser, si tu en as envie ?

J'ai partagé un moment de notre vie de famille dans cet article, je vous fais part d'une solution aussi géniale que simple pour nourrir la confiance et la coopération en famille : le temps de jeu.

J'y reviendrai dans un prochain post, assez pour aujourd'hui !




Je m'élève avec bébé : la sieste

Aujourd'hui, après le déjeuner, mon compagnon se couche pour 10 minutes de sieste.
Notre bambin, 20 mois, le rejoint, se couche contre lui et s'endort !
Il dort paisiblement pendant presque 2h, sans couche, sans pipi au lit.

Rien ne vaut l'exemple !



J'élève mon alimentation : c'est tendance !

Dans la quête d'une médecine naturelle, certains ont des pratiques qui deviennent des modes.
Seulement, ce n'est pas parce que c'est naturel que c'est bon pour le corps.

Dans ses livres, Anthony William nous alerte sur ces tendances qui, en fait, nous nuisent.
Si vous êtes intéressés, vous trouverez dans ses livres et sur son blog des infos sur : l'ingestion d'argile, l'ingestion de charbon noir, l'ingestion de bicarbonate de soude, les cures du foie et de la vésicule biliaire, l'analyse du PH des urines, les jeunes secs...

bébé comprend tout
Emilie
Emilie Roudier
06 77 75 93 13
contact@emilieroudier.fr
Désinscription | Gérer son inscription
facebook instagram
Besoin d'éclairer une situation d'orientation ou de réorientation ? On en parle 30 minutes gratos pour voir si le test CGP est pour toi ? Les RDV, c'est par là : https://calendly.com/emilie-roudier/30min
MailPoet