Logo-Eleve-toi

L'hebdo pour t'élever avec les enfants !

sureau-arbre-1w
Bonjour à toi !,
C'est la 12ème : projets et rêves des enfants, couches, volonté et lâcher prise, sirop de sureau, lieu convivial à Felletin, bonne lecture !
Si c'est ta première, je t'invite à aller lire les précédentes lettres, surtout les 4 premières en cliquant ici.

Je m'élève avec les enfants : je ne brime pas ses projets

Régulièrement, mon fils de 5 ans me fait part de ses idées de projet. Parfois, ses idées me paraissent "étranges", difficilement réalisables voire infaisables.
J'apprends à me taire. Je ne lui donne pas ce point de vue. Je le questionne sur comment il compte s'y prendre, sur ses besoins pour le réaliser.
Comme d'habitude, si son projet met en danger un autre ou lui-même, j'interviens, je mets mon véto.
Sinon, je questionne. Et s'il me demande de l'aide, je le fais si c'est dans mes cordes.
Plusieurs fois, j'ai été surprise du résultat. Cela m'a confirmé que je faisais bien de ne pas lui donner mon premier avis.
D'autres fois, il se rend compte par lui-même que son projet n'est pas réaliste. Là aussi, je suis contente de me taire car il a appris des choses à travers cette expérience.

Cela vaut aussi pour les rêves de nos enfants. Ne les écrasons pas. Leurs rêves sont des moteurs. Gardons bien nos enfants de nos propres limites. Laissons les inventer. Ils changeront mille fois de projets en chemin, ou pas. Ce n'est pas le sujet, c'est le chemin qui compte. Tout ce qu'ils apprennent en chemin.

"Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait". Mark Twain





Je m'élève avec les bébés : finies les couches

Je vous racontais dans cet article notre expérience avec l'hygiène naturelle infantile.
Depuis ses 18 mois environ, notre bambin n'a plus de couches en journée.
Cette semaine, une nuit, il se réveille, il veut faire pipi. Il refuse ensuite que nous lui remettions une couche, il finit la nuit sans couche. Le lendemain pour la sieste, il refuse à nouveau la couche, pas de souci. Et ça marche ! Rangement des couches lavables. Avec un pyjama deux pièces, un pot à côté du lit, une tenue de rechange à portée de mains (comme en journée, je suis prête pour les linges mouillés, pas grave) et notre bambin dans notre chambre, les bonnes conditions pour qu'il soit "propre" sont réunies.




Je m'élève moi-même : volonté et lâcher-prise, je trouve le juste milieu

Je vous faisais part la semaine dernière de mon intérêt pour la volonté, la persévérance, l'auto-discipline.
Comme pour tout, il s'agit de trouver le juste milieu. Je n'invite pas à une volonté "mentale" contrôlante ou culpabilisante. Je suggère plutôt une volonté accompagnée de compassion envers soi-même, de patience et de lâcher prise.
A la fois de la détermination et du lâcher-prise.
Les matins où je ne prends pas mon heure de yoga, les jours où je ne médite pas, je n'en fais pas un problème.
De même, les moments où je n'assure pas avec mes enfants, je m'observe, je m'accepte, je tire des leçons, je lâche prise et garde ma confiance : je vais faire mieux !

Et pour progresser, ma dernière trouvaille est ce livre audio avec 3 méditations. Méditants expérimentés, allez-y ! Sinon...soyez prêts à ouvrir grand votre champ des possibles.



J'élève mon alimentation : les fleurs de sureau noir

Cette semaine, nous avons cueilli des fleurs de sureau noir pour faire du sirop.
C'est facile à faire avec les enfants :
- nous coupons au maximum les tiges car elles donnent un goût amer,
- nous mettons les fleurs dans un saladier et les recouvrons d'eau à température ambiante pendant 2 jours,
- nous remuons 2 ou 3 fois par jour,
- nous filtrons pour ne garder que l'eau,
- nous mettons cette eau dans une casserole, ajoutons du sucre non raffiné, environ 750g pour 1litre,
- nous faisons chauffer pendant 10 minutes sans que la température ne montre trop, le sucre se dissout,
- nous ajoutons du citron puis filtrons avant de mettre en bouteille.

Pas d'acide citrique ou de bicarbonate de soude, c'est pour faire le ménage, pas pour être ingéré ;)
Le suspens : combien de temps ce sirop peut-il rester en bouteille ?

Anthony William recommande le sirop de sureau pour la santé des enfants.

Sais-tu reconnaitre cette fleur bien répandue ?



Je lance un projet de lieu convivial

De septembre 2015 à juin 2017, j’ai vécu une riche aventure : la création d’une école associative.
J’ai beaucoup appris dans cette courte expérience et j’ai rencontré de très belles personnes.
Ça n’a pas été facile.
De retour en Creuse, j’ai envisagé la possibilité de recommencer.
A présent, je suis au clair avec mon intention : je n’ouvrirai pas une nouvelle classe unique associative. Non.
Non pas que ça ne ferait pas sens pour moi, non pas que je n’ai pas plein d’idées pour la faire vivre, non pas que je manque de solutions pour faire « mieux » que la fois précédente. Non.
Quand les mots programmes, matières, évaluations seront remplacés par créativité, jeu, confiance et intuition, alors oui, je recommencerai.
Quand il y aura un groupe de parents solides, une mairie motivée, de l’argent, alors oui, je recommencerai.

Aujourd’hui, je reviens à l’idée que j’ai eu il y a un an, quand nous étions encore en Ardèche et que l’appel de la Creuse s’est fait sentir : un lieu convivial aménagé pour petits et grands, un lieu pour jouer, créer, partager, apprendre, s’amuser, découvrir, grandir, coopérer, s’élever, contempler avec des jeux dedans, des jeux dehors, des fauteuils, des coussins, des tapis, des livres, des fruits, des fleurs et des légumes, des glaces (TerrAdélice bien sûr) de la musique, des spectacles, des expositions, des ateliers, des soirées.
De la légèreté, de la joie, de l’amusement, des apprentissages, du partage.
Pour les bébés, les enfants, les jeunes, les parents, les grands-parents et les autres.
Pour ceux qui ont envie d’un espace convivial où les enfants jouent librement en sécurité, où les grands discutent, lisent, jouent en toute quiétude.
Alors c’est parti, j’ai rencontré un propriétaire qui a un local parfait pour ce projet à Felletin, je lance ma bouteille à la mer : qui m’aide ?
M’aider, c’est donner de l’argent à l’association Coopcinelle, des jeux, des livres, des objets. C’est me prêter de l’argent pour rénover et aménager. C’est participer au chantier.
Tu trouves ici la page du projet « Fraise-Pastèque ».
Ici mon message bouteille à la mer.
Ici le formulaire de prêt.
Ici le formulaire de don à l’association.

Je passe à l’action. J’ai envie de créer ce lieu. J’ai envie de contribuer.

watercolour-2109383_640
Tu me partages ton quotidien de parents, nous en discutons 30 minutes ?
Pour choisir ton créneau, c'est ici : https://calendly.com/emilie-roudier/30min
Emilie
Emilie Roudier
06 77 75 93 13
contact@emilieroudier.fr
Désinscription | Gérer son inscription
facebook instagram
MailPoet