Logo-Eleve-toi

L'hebdo pour t'élever avec les enfants !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Bonjour à toi !,
C'est la 11ème : temps de jeu, volonté et plantes sauvages, bonne lecture !
Je parle...

Je m'élève avec les enfants : je mets en place un temps de jeu

Il existe un outil, très facile à mettre en place, qui garantit d'augmenter l'authenticité dans la relation parents-enfants, d'améliorer la coopération en famille et qui permet aux enfants d'acquérir une meilleure confiance en eux.
C'est le temps de jeu libre ! Le mode d'emploi en image au dessus.

Facile à mettre en place car il n'y a besoin de rien préparer, aucun matériel particulier nécessaire.
Un effort néanmoins : s'y tenir ! Prendre 30 minutes pour le faire.
Gommer les "j'ai pas le temps" pour percevoir les "je ne prends pas le temps" qui sont derrière.
Un autre effort : s'abstenir, se taire, laisser l'enfant mener.

Si tu es curieux de ceci, mets-le en place, tu verras ce que cela génère dans ta famille !
Tu peux aussi lire cet excellent livre "Développer le lien parents-enfants par le jeu" d'Aletha Solter.

Lors des périodes de changement, les temps de jeu importent beaucoup : l'arrivée d'un bébé, un déménagement, la fin prématurée de l'allaitement...



Je m'élève avec les bébés : jouer

Comme je vous l'ai confié précédemment, j'ai fait le choix de me faire retirer les métaux lourds de la bouche et je dois assumer la fin prématurée de l'allaitement à 20 mois. Mon bébé me "boude", il suce son pouce.
Jusque-là, je faisais un temps de jeu de temps à autre, pas systématiquement.
Nos temps d'allaitement étaient nos moments privilégiés.
A présent, je mets en place ce temps de jeu chaque jour avec lui, 2 fois par jour même si ça passe dans la journée.
Bien sûr, il passe la majorité de ses journées avec moi et il dort sur un matelas à côté du mien.
Être complétement avec lui, même si à 20 mois il n'a pas la conscience de ce temps dédié, je suis en confiance que ces moments vont contribuer à notre bien-être et je l'espère l'aider à exprimer ses émotions refoulées.



Je m'élève moi-même : volonté et persévérance

Chaque matin, je prends une heure pour faire mes exercices de yoga, qi gong, méditation. Le contenu évolue mais je m'y tiens quasiment tous les jours. Et j'adore ce moment !
Au début, une nouvelle posture de yoga peut m'être difficile voire douloureuse. Je persévère et j'observe qu'au bout de quelques jours mon corps progresse et la position devient facile à tenir plusieurs minutes.
Cet exemple pour illustrer les effets de la volonté et de la persévérance.
A chaque fois qu'une prise de conscience se présente, quelle action je peux mettre en place de manière systématique ?
Je gonfle ma volonté en persévérant.
Je gonfle ma volonté en répétant la même action de manière régulière.

Et petit à petit, ma volonté gonflée me permet d'opérer plus rapidement des changements et de persévérer dans des projets.
Et quel bel exemple pour nos enfants !

Nous mettons souvent en avant notre vœu de liberté et l'appliquons à nos enfants. Nous les voulons libres.
Peuvent-ils être libres sans volonté ?



J'élève mon instit : écrire pour communiquer

Il y a quelques semaines, je vous faisais part de mon respect pour la demande de mon fils de ne pas corriger l’écriture de ses lettres.
Aujourd’hui, il écrit un courrier pour un nouveau copain dont le prénom comprend un « S ».
Et là, il me demande dans quel sens faire le « S ».

Logique, il écrit à quelqu’un, en vrai, et il a envie de le faire correctement.
Logique, il a très envie de lier une amitié avec cet enfant, il prend soin de bien écrire son prénom.

Si tes enfants sont à la maison et ne sont pas soumis à une demande d’écriture hors contexte, hors sens, commencez-vous à voir une différence dans son rapport à l’écrit ?



J'élève mon alimentation : les plantes sauvages

Ça y est, je me suis lancée ! J'ai fait ma première journée pour apprendre à connaitre les plantes sauvages comestibles, avec l'association "Jeunes pousses et vieilles racines", chez Thierry Thévenin à Mérinchal.
Super ! Depuis, je mange régulièrement quelques fleurs : bleuets, pâquerettes, marguerites, coquelicots, lamier blanc, trèfles rouges, des graines du monnaie du pape (délicieux gout moutarde), des feuilles de lamier blanc, de plantain, d'achillée, d'ortie, de pissenlit, d'alliaire, de mélisse...
J'adore partager ces connaissances et dégustations avec mon fils de 5 ans.

Anthony William parle de la puissance des plantes sauvages dans notre alimentation. Dans son livre sur les 50 aliments, il en préconise quelques unes : myrtille sauvage, ortie, pissenlit, trèfle rouge, réglisse, chaga, mélisse, bardane... et décrit pour chacune ses bienfaits sur les plans physique, émotionnel et spirituel.


Si tu as envie de t'y mettre ou d'approfondir tes connaissances, je te suggère ce livre : Plantes sauvages comestibles.
image
Tu me partages ton quotidien de parents, nous en discutons 30 minutes ?
Pour choisir ton créneau, c'est ici : https://calendly.com/emilie-roudier/30min
Emilie
Emilie Roudier
06 77 75 93 13
contact@emilieroudier.fr
Désinscription | Gérer son inscription
facebook instagram
MailPoet